Gorges de l'ardèche un engagement grandeur nature
 
 
 
GORGES DE L'ARDECHE
SYNDICAT DE GESTION
Le village 07700 Saint-Remèze
 
 
 

Protection et suivi de l'Aigle de Bonelli et petite faune sauvage

Espèce emblématique de la région méditerranéenne, l'Aigle de Bonelli (Aquila fasciata) est le rapace le plus menacé de France. Sur les 31couples présents dans le sud-est de la France, deux couples sont présents sur le site Natura 2000 B’1 de la Basse Ardèche urgoniene ou « Sud Ardèche et Dent de Rez », en limite septentrionale de leur répartition européenne.  Ils font l’objet d’un suivi régulier toute au long de l’année. Des mesures en faveur des espèces proies de l'Aigle de Bonelli (lapins de garenne, perdrix, ...) sont menées également chaque année pour assurer sa sauvegarde.


Les chauves-souris, mammifères méconnus en danger

Le nombre exceptionnel de grottes présentes dans le site Natura 2000 estimé à 700 et la présence en alternance de cours d’eau, zones forestières et garrigue sont très favorables aux chauves-souris. Parmi les 24 espèces présentes qui sont toutes protégées, des espèces plus rares comme le Minioptère de Schreiber, le Murin de capaccini et le Rhinolophe euryal sont particulièrement remarquables et atteignent en sud Ardèche leur limite d’aire de répartition.


Vautour Percnoptère et maintien des sites d'alimentation

La population française de Vautour percnoptère compte en 2012, 92 couples avec 70 couples dans les Pyrénées et 22 dans le Sud-est de la France (Provence, Alpes, Massif-Central). La région Rhône-Alpes abrite en 2011 4 à 5 couples dont 2 en Ardèche, sur le site Natura 2000 B’1 de la Basse Ardèche urgoniene ou « Sud Ardèche et Dent de Rez », depuis 2012. La Basse-Ardèche calcaire réunit la majorité des anciens sites de reproduction (au moins 4 couples entre 1970 et 1980) et d'alimentation connus sur le département.


Pâturage sur la Dent de Rez

Le massif de la Dent de Rez historiquement pâturé par les troupeaux de moutons a subi au siècle dernier les mutations de l’agriculture en Ardèche. Le dernier troupeau ovin s’est retiré laissant à la garrigue et à la forêt les plateaux de Mezenc et de la Dent de Rez. Grâce au programme Natura 2000 le travail mené avec les propriétaires, les éleveurs, les usagers du massif a permis le retour de 3 troupeaux depuis plus de 10 ans.