Gorges de l'ardèche un engagement grandeur nature
 
 
 
GORGES DE L'ARDECHE
SYNDICAT DE GESTION
Le village 07700 Saint-Remèze
 
 
 

Les milieux naturels

Pour tout le Bas-Vivarais et plus particulièrement le secteur des Gorges de l’Ardèche, les facteurs écologiques qui conditionnent la composition de la flore et les types de végétation sont, en premier lieu le climat, puis la nature du sol et enfin, dernière venue, l’influence de l’homme.


La Garrigue

Le massif calcaire, fissuré et plein de failles, ne retient pas du tout l'eau en surface. La végétation s'est donc adaptée pour supporter des températures élevées en été et un apport d'eau très réduit tout au long de l'année. Seules les espèces dites xérothermophiles peuvent se développer sur ces sols calcaires rocailleux, cette formation résulte d'une dégradation de la forêt de chêne vert suite aux actions de l'homme, du pâturage intensif.


La Chênaie

La chênaie verte de type méditerranéen couvre une grande partie de la Réserve Naturelle Nationale et des plateaux alentours. Le chêne vert résiste bien à la sécheresse et restent toujours en feuilles. Les forêts de chêne blanc sont plutôt localisées dans les vallons où ils peuvent se développer. Le chêne offre abris, nourriture et tranquillité à une faune discrète qui se cache dans le feuillage et les fourrés.


Les Bords de rivière

 

L’Ardèche connaît en alternance des périodes de niveau d’eau très bas, l’étiage, et des périodes de hautes eaux, les crues. Les végétaux ont dû s’adapter aux inondations, courant fort et sécheresse. La ripisylve, forêt de  berges, véritable frontière entre le milieu terrestre et aquatique, est essentiellement composée d’arbres et d’arbustes comme les saules, les peupliers.


Les Parois rocheuses

Les falaises sont des milieux particuliers où la contrainte de la verticalité et d’un sol quasi inexistant demande des adaptations pour s’accrocher et résister à la sécheresse.
Les grandes hau
teurs de falaises du canyon des Gorges de l’Ardèche ont été sculptées par la rivière. La rare végétation se fixe dans les fentes et utilise le peu de sol disponible…


Le milieu souterrain

Les eaux de pluie s’infiltrent par les fissures et les failles du massif calcaire, érodant la roche, l’élargissant, formant ainsi les grottes.
Charg
ées de calcaire, ces eaux infiltrées produisent les concrétions, millimètre par millimètre. Le monde souterrain est un milieu fermé, seuls les courants d’air et les cours d’eau y circulent.…