Les publications

 
A la decouverte des Gorges de l'Ardèche

 
 
GORGES DE L'ARDECHE
SYNDICAT DE GESTION
Le village 07700 Saint-Remèze
 

 
X
 

Flash info

Séjour au coeur d'un espace préservé !

Avoir le privilège de passer une nuit sous les étoiles au coeur de la Réserve Naturelle des Gorges de l'Ardèche dans un espace naturel unique, riche d'une incroyable biodiversité !

Bivouac de Gaud ouvert jusqu'au 30 septembre, hébergements disponibles : bivouac simple, tentes cosy, tentes marabouts privatisées, location de tentes 3 places

Bivouac de Gournier ouvert du 25 juillet au 30 août, hébergements disponibles : bivouac simple

Vous pouvez réserver votre nuitée dés maintenant sur le site ou par mail reservation@gorgesdelardeche.fr ou au 04 75 88 00 41

 


 
 
ACTUALITES

Nouveau président du Syndicat de Gestion des Gorges de l'Ardèche : Pascal Bonnetain

Pascal BONNETAIN a été élu Président du Syndicat de Gestion des Gorges de l'Ardèche, lundi 21 septembre, lors du Comité Syndical d'installation, réuni à Orgnac l'Aven, en présence de l'ensemble des délégués des 16 communes membres, de Laurent Ughetto, Président du Conseil Départemental de l'Ardèche et de Christophe SERRE, Conseiller Départemental du Gard.
A ses côtés pour porter l'ensemble des projets du Syndicat, ont été élus 9 Vice-Présidents : Didier BOULLE (Saint-Remèze), Jean Luc MARTIN (Bidon), René UGHETTO (Orgnac l'Aven) , Jocelyne DEGUILLIEN (Saint-Martin-d'Ardèche), Shirley SENOT (Salavas), Samy CHEMELLALI (Vallon-Pont-d'Arc), Charles BASCLE (Aiguèze), ainsi que Laurence ALLEFRESDE (Département de l'Ardèche) et Cathy CHAULET (Département du Gard)
 

 

Animations vacances de la Toussaint

Nouvelle plante invasive : le Bunias Orientalis

Connaissez vous le Bunias Orientalis, la nouvelle plante invasive qui nous vient des pays de l'Est de l'Europe ?
En Isère, on la retrouve actuellement en Matheysine, dans le Valbonnais et dans l'Oisans. Mais cette plante tend à s'étendre à d'autres zones de l'Isère : elle a été vu sur des communes du massif du Vercors, dans le voironnais, dans la métro, en chartreuse...

Le Bunias est aujourd'hui peu connu des agriculteurs, des élus, des employés des routes et des citoyens. Il réduit considérablement l'appétence et la valeur nutritive des fourrages, et si on ne fait rien, il peut vite remplacer toute autre espèce dans une prairie. On le retrouve aussi au niveau des routes. Son pouvoir de propagation est assez important. Il est souvent confondu avec un colza.
 Voici la fiche de présentation de l'invasive
Si jamais vous voyez la plante ou avez connaissance d'un foyer, pourriez vous nous relayer l'information à b.raoux@gorgesdelardeche.fr

 

Nouvelle plante invasive : le Bunias Orientalis